Retour sur la 10ème Journée de la Mine et des Mineurs.  

 

Pour la troisième fois en dix ans, la traditionnelle randonnée découverte du matin partait de Soumont Saint Quentin pour rejoindre Saint Germain le Vasson en traversant quatre sites d’exploitation liés à l’activité minière dans notre bassin.

Long d’environ dix kilomètres, le parcours proposé a rassemblé 65 marcheurs sous un soleil éclatant.
Après la pause « casse-croûte » au Livet, les randonneurs -rejoints par près de 150 visiteurs venus spontanément profiter de la porte ouverte sur le site- ont pu bénéficier de la visite du Musée de la Mine (réaménagé pour l’occasion) guidée par d’anciens mineurs. Cette Journée de la Mine était également l’occasion de présenter au public une fresque géante réalisée par les enfants du Centre de Loisirs ainsi que par quatre adultes, laquelle habille désormais un des bâtiments du carreau.
Enfin, outre les expositions thématiques habituelles et la projection d’un film sur l’histoire de la mine de Soumont, une très belle présentation de lampes à carbure était proposée.


Parcours de la « Balade des 4 carreaux »
 

1 – Le Carreau de Soumont : le site le plus emblématique et le plus vaste de la mine de Soumont. Aménagé dès 1902 et utilisé jusqu’à l’arrêt de l’extraction en 1989, cet espace industriel concentrait la plupart des installations de surface nécessaires au fonctionnement de l’exploitation. Détruit presque intégralement en 1993, il vient d’être racheté par un propriétaire privé qui a entrepris de le nettoyer et de le remettre en valeur. Parmi les vestiges encore visibles, on notera le château d’eau, les ateliers, le bureau des chefs mineurs et trois fours de grillage. 

2 – Le Carreau d’Aisy : il abrite le puits central, ce gigantesque trou de 560 mètres de profondeur sur 5 mètres de diamètre, qui desservait le roulage principal (convoyage du minerai de fer par voie ferroviaire) situé à moins 475 mètres. L’aménagement du site s’est déroulé sur dix ans, entre 1960 et 1970. La tour d’extraction, sorte de chevalement moderne, est aujourd’hui l’unique témoin de l’activité passée. A son sommet, à l’intérieur du bâtiment, subsiste encore la grosse poulie qui remontait les berlines de minerai à une vitesse de 9 mètres par seconde. 

3 – Le Carreau des Fontaines : premier site d’exploitation ouvert sur le gisement de Soumont en 1899. Acheté par la Commune de Saint Germain le Vasson en 1993, il possède les plus anciens fours à griller du Calvados. Abandonné après la Première Guerre Mondiale au profit du Carreau du Livet, plus facile à exploiter, ce site a accueilli dans les années 1930 une importante centrale électrique appelée la SARDE qui alimentait une trentaine de communes du secteur. Un vaste chantier de fouilles et d’interprétation reste à mener sur ce carreau pour réussir à en comprendre davantage le fonctionnement. 

4 – Le carreau du Livet : lui aussi propriété communale, il est le site le plus intact et le mieux préservé du synclinal (gisement). Acheté par la Société des Mines de Soumont à la Société Nouvelle des Mines de Barbery en 1931 lors de la fusion des deux exploitations, il a été relié aux chantiers de Soumont par le percement d’une galerie en 1936. Les bâtiments actuels datent de 1953, époque à laquelle on installe une descenderie par cage pour relier l’étage 250. Sa particularité est de posséder également une entrée « routière » pour descendre jusqu’à moins 650 mètres. Le Carreau du Livet accueille aujourd’hui les impressionnantes collections qui constituent notre « Musée de la Mine ».